CONSEILS IMPORTANTS POUR LA DECONTAMINATION

CONSEILS IMPORTANTS POUR LA DECONTAMINATION

  • Le virus n’est pas un organisme vivant, mais une molécule de protéine (ADN) recouverte d’une couche protectrice de lipide (graisse) qui, une fois absorbé par les cellules de la muqueuse oculaire, nasale ou buccale, change de code génétique. (mutation) et les converti en cellules d’agression et de multiplication.
  • Puisque le virus n’est pas un organisme vivant mais une molécule de protéine, il n’est pas tué, mais se désintègre de lui-même. Le temps de désintégration dépend de la température, de l’humidité et du type de matériau où il se trouve.
  • Le virus est très fragile; la seule chose qui le protège est une fine couche externe de graisse. C’est pourquoi tout savon ou détergent est le meilleur remède, car la mousse COUPE la GRAISSE (c’est pourquoi il faut tellement frotter: pendant 20 secondes ou plus, pour faire beaucoup de mousse). En dissolvant la couche de graisse, la molécule de protéine se disperse et se décompose d’elle-même.
  • La chaleur fait fondre la graisse; c’est pourquoi il est bon d’utiliser de l’eau à plus de 25 degrés Celsius pour se laver les mains, les vêtements etc..… De plus, l’eau chaude fait plus de mousse et cela la rend encore plus efficace.
  • L’alcool ou tout mélange avec de l’alcool à plus de 65% dissout toute forme de graisse, en particulier la couche lipidique externe du virus.
  • Tout mélange avec 1 partie d’eau de Javel et 5 parties d’eau dissout directement la protéine, et la décompose de l’intérieur.
  • L’eau oxygénée aide longtemps après le savon, l’alcool et le chlore, car le peroxyde dissout les protéines virales, mais vous devez l’utiliser pur et cela fait mal à votre peau.
  • Aucun bactéricide n’est vraiment efficace. Le virus n’est pas un organisme vivant comme les bactéries; Les bactéricides ne peuvent pas tuer ce qui n’est pas vivant.
  • Ne jamais secouer les vêtements, draps ou chiffons utilisés ou non utilisés. Bien qu’il soit collé sur une surface poreuse, il est très inerte et ne se désagrège qu’entre 3 heures (tissu et poreux), 4 heures (cuivre, est naturellement antiseptique; et le bois, qui enlève toute l’humidité, ne le laisse pas se décoller et se désagrège). ), 24 heures (carton), 42 heures (métal) et 72 heures (plastique). Mais si vous le secouez ou utilisez un plumeau, les molécules virales flottent dans l’air jusqu’à 3 heures et peuvent se loger dans votre nez.
  • Les molécules virales restent très stables dans le froid extérieur, ou artificielles comme les climatiseurs dans les maisons et les voitures. Ils ont également besoin d’humidité pour rester stables, et surtout de l’obscurité. Par conséquent, les environnements déshumidifiés, secs, chauds et lumineux le dégraderont plus rapidement.
  • La lumière UV sur tout objet qui peut en contenir décompose la protéine virale. Par exemple, désinfecter et réutiliser un masque est parfait. Attention, il dégrade également le collagène (qui est une protéine) de la peau, provoquant éventuellement des rides et un cancer de la peau.
  • Le virus NE PEUT PAS passer à travers une peau saine.
  • Le vinaigre n’est pas utile car il ne décompose pas la couche protectrice de graisse.

* Aucun spiritueux  ( Vodka etc…), ne sert. La vodka la plus forte est composée à 40% d’alcool et il est nécessaire d’avoir  65%.

  • La listérine est efficace si à 65% d’alcool.
  • Plus l’espace est confiné, plus il peut y avoir de concentration de virus. Le plus l’espace est ouvert ou aéré le mieux c’est.
  • Cela a été dit et  redit, mais vous devez vous laver les mains avant et après avoir touché la muqueuse, la nourriture, les serrures, les boutons, les interrupteurs, la télécommande, le téléphone portable, les montres, les ordinateurs, les bureaux, la télévision, etc. Et lorsque vous utilisez la salle de bain.
  • Vous devez humidifier les mains sèches  suite aux lavages fréquents, car les molécules peuvent se cacher dans les micro-fissures. Plus l’hydratant est épais, mieux c’est. 
  • Gardez également vos ongles courts pour que le virus ne s’y incruste pas.

Le pH du virus corona varie de 5,5 à 8,5.

* RECHERCHE: JOURNAL OF VIROLOGY, AVRIL 1991, PAGE 1916 *

Rétrolien depuis votre site.